Le marketing sensoriel : manipulation?

Le marketing sensoriel est très en vogue et France télévision a profité de cet engouement pour diffuser récemment une émission sur le sujet. Cette émission qui s’intitule « Consommateurs pris au piège » communique sur l’éventuel effet manipulatoire du marketing sensoriel.

Toutes les actions marketing, sont par essence des gestes de séduction du consommateur, et pourraient donc être considérées comme manipulatrices. Nous avons voulu interviewer le responsable de Natarom, pionnier de la profession (plus de 20 ans d’expérience), pour nous éclairer sur le sujet. « Natarom a toujours présenté à ses clients les vertus du lien olfactif pour établir une relation de confiance et de pérennité avec le consommateur », nous confie Philippe Lavialle, le gérant. « Natarom grâce à ses matériels discrets et son accompagnement dans la création des ambiances olfactives, contribue au bien être du consommateur ». De ce témoignage nous comprenons l’importance, pour cette entreprise, de proposer au client un environnement olfactif dans lequel il se sentira bien, ce qui permettra de créer un lien affectif grâce à l’odeur entre le consommateur et son magasin.

Nombreux sont ceux qui ont découvert l’attrait de l’olfactif et son pouvoir manipulatoire dans le remarquable roman de Patrick Süskind « Le parfum ». Mais cela reste du domaine de la fiction car, si dans son roman, le héros parvient à manipuler les hommes et les femmes par une fragrance, dans la réalité on ne peut pas manipuler les personnes comme cela. A l’opposé de ce roman, le Concept Natarom propose de rendre plus agréable l’accueil et le souvenir que les clients de Natarom laissent à leurs propres clients. « Des consommateurs détendus  et des clients heureux de faire partager les valeurs de leur entreprise, c’est cela notre mission », conclut Philippe Lavialle.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire